Charles Barabé

bann chalres b

charles

GENRE

Expérimental, Electronique Ambiant (Victoriaville / Québec)

Biographie/Biography

Charles Barabé pratique l’art de l’enregistrement musical depuis un peu plus d’une quinzaine d’années. Sa musique se veut un mélange fantomatique d’abstrait et de concret, de souvenirs (vieux enregistrements maison) et de références culturelles (souvent liées à un souvenir d’enfance), se présentant comme des stigmates du passé. C’est la musique des limites de l’homme en tant qu’être hanté par ses émotions transportant sa vie entière sur ses épaules, qui s’avère souvent trop lourde pour qui n’est pas marcheur de métier.

Il a aussi écrit et réalisé plusieurs longs métrages dans différents genres, passant sans transition du réalisme (les moscovites, Petit Noël Canadien) à une forme de réalisme plus fantaisiste (Fossé, Rémi), et parfois laissant même une large place à l’irrationnel ou l’énigme irrésolue, s’aventurant alors aux frontières de l’onirisme (Hiver, Lézaureil Kilyve, les ombres électriques). Ses récits intimistes centrés sur quelques personnages explorent différents thèmes, dont la difficulté des interrelations, la souffrance liée à la vie en société et la solitude de l’homme qui refuse de se conformer. En 2012, il a créé son propre label, La Cohu, qui passera bientôt le cap des trente parutions.

Publicités